POISON ELVES by Drew Hayes.

Vignette » Littérature » Bande dessinée
Présentation et critique de Poison Elves de Drew Hayes un comic book Med-Fan bien particulier.

Poison Elves, de Drew Hayes est en un mot, l'un des petits chefs d'œuvres méconnus, sinon mésestimés du monde des comics books, un véritable ovnis, loin des œuvres maintreams dont nous inonde Marvel et DC.

http://img142.imageshack.us/img142/5527/petpb5.jpg

  Poison Elves se passe dans un monde medfan, qui aurait été percuté de plein fouet par l'ambiance des films de Tarantino.

  Le héros, Lusiphur Malaché, est un elfe, mais oublié tout de suite Legolas et les autres ! Lusiphur est un elfe avec une attitude, un sale type, un assassin et un voleur virtuellement sans foi ni loi, une espèce d'Homer simpson elfique ultime !!! Le genre de type que l'on adore détester, ou que l'on déteste adoré, c'est selon.

  Poison Elves nous relate donc les aventures de joyeux drilles aux prises d'un monde médiéval fantastique plutôt sombre, où les magiciens tous clairement un peu cinglés et inhumains, la moralité en option et l'humour noir omniprésent.

  Je n'en dirais pas trop sur l'intrigue à part qu'elle se divise en plusieurs "story-arc", et que chaque épisode, même ceux indépendants, restent intéressants.

  Niveau graphisme, le dessin est, comme Drew Hayes, sans concession : noir et blanc, au style plutôt amateur en comparaison des standard des autres boites d'éditions (L'Auteur a répondu un jour à un lecteur qu'il n'y avait pas de chevaux dans ces comics parce qu'il ne savait pas les dessiner !)mais s'améliore d'épisode en épisode.

  Néanmoins, tout l'intérêt de cette démarche viens du fait que Drew à un contrôle total sur son œuvre, et n'a jamais été tributaire d'une maison d'édition lui disant quoi faire, et c'est ainsi que l'on voit dans les aventures du Lusiphur une pléthore de personnages et de situations politiquement incorrectes : Il change de sexe, tue sa femme et des innocents, se fait psychanalyser par le petit clown extra-dimensionnel vivant dans sa tête et se fait agresser par un spadassin masqué en string (!), bref, on est loin du héros de comic standard et de Tolkien.

  Le plus interpellant, c'est que malgré tout ça, l'histoire avance et les personnages de Poison Elves (Enfin, ceux qui survivent !)gagnent en profondeur et l'on se prend a s'attacher à eux, oui, même le fameux spadassin en String, et c'est l'un des nombreux tours de force de cette série.

  Malheureusement, cette dernière n'a jamais été éditée en VF, et a dû s'arrêter lorsque Drew Hayes lui-même a été victime de problème de santé, puis est finalement décédé d'une crise cardiaque dans son sommeil.

  L'histoire de Poison Elves reste inachevée, car elle n'appartenait qu'a son créateur. Cependant elle reste a lire,car elle donne a voir un univers MedFan original avec "une attitude" et un ton qui lui est propre, ne se prenant pas au sérieux, bien loin de la fantasy sérieuse de Tolkien, et du souffle primitif qui parcourt conan.

  Une bonne inspi, donc.
  Uniquement en V.O.(Anglais) et dur a trouver, même dans les magasins spécialisés, mais une bonne expérience, sinon la meilleure, du COMICBOOK underground américain.

POISON ELVES by Drew Hayes

Note de l'auteur de l'article

16/20

Commentaire : Une bonne inspi. Uniquement en V.O.(Anglais) et dur a trouver, même dans les magasins spécialisés, mais une bonne expérience, sinon la meilleure, du COMICBOOK underground américain.

Note des internautes

0/20 avec 0 note(s)
Si vous souhaitez donner une note, il vous faut être inscrit ou connecté

Article écrit par : Luhkah le 11.04.2009 15:52:12

AVATAR Nombre d'articles : 33 » Voir la fiche ChaOdisiaque
Site web : aucun

"Le Pr. Luhkah a toujours quelque chose à dire !"

Les derniers commentaires

De Luhkah le 11/04/2009 à 18:17:04

Mais de rien, en plus l'image que tu as choisis correspond au TPB (Recueil) d'un des meilleurs passages de Poison Elves. J'en sais quelque chose, c'est le premier que j'ai acheté... ;)

De ChaOdiz-Padre le 11/04/2009 à 16:22:13

Mince ! Mais ça a l'air bien fun ça !!

Dommage qu'il n'y ai pas de VF.

J'ai beaucoup aimé la petite anecdote sur le pourquoi du choix de ne pas y avoir de chevaux  :lol:

Merci pour la critique et la découverte...

Laisser un commentaire